La fille qui ne manquait pas d’air : Julie Gautier

Elle vit dans la Mecque de l’apnée à Villefranche sur Mer avec son mari Guillaume Nery. Après  avoir pratiqué cette discipline d’abord sous le drapeau de la Réunion d’où elle est originaire, elle est aujourd’hui réalisatrice de films sous-marin.
Julie connaît très petite le rapport à l’eau et à l’apnée, comme moyen pour explorer les fonds avec son père à la Réunion. Adulte, elle s’aperçoit que la compétition ce n’est pas son truc et profite  alors de son aisance d’apnéiste pour réaliser « Free Fall » où elle met en scène Guillaume Nery sautant dans le Dean’s Blue Hole à 202 mètres de profondeur sur le plancher océanique. Même si elle ne connaissait rien au milieu cinématographique elle apprend, et le couple fait un succès rapide en 2010. Elle comprend alors que c’est dans ce milieu qu’elle va exceller.
Elle se met au travail avec le photographe Grégory Colbert, qui va la mettre en scène dansant au milieu de l’eau avec de merveilleux animaux marins. Toutes ces expériences lui donnent la fibre artistique. Julie et Guillaume créent leur société de production « les Films Engloutis » : films, publicités, clips vont leur donner une véritable visibilité et la carrière de Guillaume va exploser alors que son épouse le filme. Tous deux se focalisent sur cette volonté artistique, et pour parler au grand public ils choisissent un moyen universel : l’image.
Julie va rendre l’apnée plus accessible grâce à ses réalisations en donnant envie d’aller sous l’eau, en rendant cette pratique esthétique, en ne la figeant plus sur des performances mais sur du bien-être. La profondeur elle connaît : 6 minutes en statique, 65 et 68 mètres en poids constant.
Ensuite, son projet sera AMA (pêcheuse de perle en japonais) : de la danse sous l’eau, une vraie chorégraphie unique, un film dédié à la douleur et aux traumatismes anciens. Une thématique qu’elle travaille en piscine en se filmant, un doux rêve, une satisfaction personnelle où elle vit chaque mouvement et transmet toutes ses émotions, même au monde de la danse. AMA est pour elle une libération qui fait couler des larmes aux spectateurs.
Julie est un modèle sous marin, une danseuse, réalisatrice, cadreuse qui a plein d’idées émergentes . En attendant on vous invite vraiment à la voir évoluer dans le monde du silence avec tant de voluptés.
Menu